top of page

ORGANISER SA RECHERCHE D'EMPLOI

L'art et la manière d'identifier ce que l'on veut de ce que l'on ne veut pas et comment définir ses stratégies d'approche des recruteurs.


Une personne est allongée confortablement sur son canapé, son ordinateur portable posé sur ses genoux. Elle est plongée dans la lecture, absorbée par le contenu affiché à l'écran. Son visage exprime la concentration et l'intérêt tandis qu'elle parcourt les informations avec attention. Cette image illustre le concept de l'apprentissage et de la recherche de connaissances à travers la lecture en ligne, offrant la possibilité de se former et de s'informer depuis le confort de son foyer.

Qu'est ce qui différencie un bon chercheur d'emploi d'un mauvais chercheur d'emploi ? À l'instar du sketch des Inconnus, la différence est ténue. Nous nous sommes nous-mêmes souvent posé la question et en avons tiré les enseignements suivants.


Un bon chercheur...

"Sait ce qu'il veut, sait ce qu'il ne veut pas, s'assume tel qu'il est, fait preuve de curiosité, est proactif et fait preuve de persévérance”

Bien loin d'un quinté dans le désordre, nous avons essayé ici d'ordonner au mieux les principales qualités du chercheur. Il ne s'agit pas d'un classement par ordre d'importance mais au contraire d'un séquençage de sa démarche. À l'instar d'un écolier qui passe d'une classe supérieure à l'autre au gré de son parcours, chaque étape mentionnée ici est importante et correspond à un apprentissage ou à l'acquisition d'un savoir-faire qui ne saurait être ignoré.


Si le passage à l'action est primordial, s'interroger sur ce que l'on veut et comment l'atteindre est tout aussi indispensable et vous permettra de faire l'économie de beaucoup de temps et de doutes dans les semaines et mois à venir.



Une femme est assise à une table, concentrée sur la lecture de quelque chose sur son écran d'ordinateur. Elle tient une tasse de café dans une main, prête à prendre une gorgée pour se recharger en énergie. Son regard est fixé sur l'écran, absorbé par le contenu qui capte son attention. Autour d'elle, on peut voir un environnement propice à la concentration. Elle est totalement absorbée par la lecture de quelque chose sur l'écran de son ordinateur. Son regard est fixé sur l'écran, témoignant de son intérêt et de sa concentration. On peut voir sur son visage une expression d'engagement et de réflexion. La lumière ambiante met en valeur l'atmosphère calme et propice à la réflexion. Cette image illustre parfaitement la scène d'une personne qui savoure un moment de tranquillité, se plongeant dans la lecture en ligne tout en savourant une tasse de café, combinant ainsi plaisir et enrichissement personnel.


Comment organiser sa recherche d'emploi ? Commencer par définir ce que l'on veut

Lorsque nous partons en quête d'un nouvel emploi, nous le faisons avec un objectif clair et déterminé. Quitter cette situation professionnelle actuelle qui ne nous satisfait plus. Et chemin faisant, nous sommes persuadés de savoir ce que nous voulons. Partir !


Mais savoir ce que l'on ne veut pas n'équivaut pas à savoir ce que l'on veut. En réalité, cela s'apparente davantage à ne pas savoir ce que l'on veut.


Vouloir partir, c'est la pulsion de vie qui vous pousse à aller chercher un ailleurs plus radieux. Quant à cet avenir, il vous appartient d'en définir les contours. Que voulez-vous réellement ? Gagner en expertise ? Progresser dans la hiérarchie ? Vous réorienter ? Gagner davantage d'argent ? Tout à la fois ?


À ce stade, il est primordial de ne rien vous interdire et de vous sonder afin de savoir ce qui est réellement important pour vous. Et pour vous, cela ne signifie pas aux yeux des autres. Trop de gens font des désirs des autres les leurs sans qu'ils se retrouvent pour autant dans ces canons de parcours tous tracés. Beaucoup veulent ainsi devenir Manager sans qu'ils éprouvent au fond d'eux la moindre envie de manager. D'autres veulent à tout prix rester dans telle ou telle ville car "c'est là qu'on y fait carrière" alors que tout en eux hurle de retrouver les arbres, la plage ou les torrents alpins. Même si la pression sociale peut être forte, essayez au maximum d'écouter vos besoins profondément enfouis et gardez à l'esprit que viser la lune est certes l'objectif de l'astronaute, mais est-ce là l'ambition du marin ?


Comment orienter ma recherche ?


“Savoir ce que l'on veut, c'est faire un choix. Et tout choix implique un renoncement. Et c'est malheureusement là que le bât blesse.

Beaucoup de candidats, paniqués par le fait de ne pas trouver ou pressés par des organismes, postulent à tout va. Au regard de l'adéquation entre le poste proposé et les candidatures réceptionnées, on se demande même parfois si les annonces sont lues... "T'inquiète, le recruteur va me trouver un poste, c'est son job après tout, pas le mien !". En plus de quinze ans de carrière, nous avons donc vu un Responsable Marketing en spiritueux candidater à un poste de Directeur Technique en promotion immobilière, un Comptable présenter son CV pour un poste de Directeur Général ou encore un Technicien Industriel espérer être reçu pour un poste de Médecin du Travail... Le seul point positif à retirer d'une telle démarche, c'est que vous ferez passer un bon moment au recruteur (quoique...) qui n'aura pas que ça à faire de trier le bon grain de l'ivraie et votre candidature finira indubitablement dans la pile des "Non retenus". Hormis cet aspect, l'impact sur votre candidature est très négatif et irrémédiable.


Nous entendons l'aspect administratif de la chose, mais un certain quantitatif n'exclut en rien un minimum de qualité. Alors peut être certains candidats sont-ils satisfaits de leur démarche après avoir envoyé un email type à tous les recruteurs de leur réseau, en omettant bien sûr de les mettre en copie cachée (erreur rédhibitoire s'il en est!) ou bien encore en répondant à toutes les offres d'emploi disponibles sur le site d'un cabinet de recrutement ou d'une entreprise ? Certes, on pourra au moins justifier d'avoir candidaté et... c'est tout. Les chances d'obtenir une réponse sont inexistantes. Franchement, vous feriez confiance à un garagiste qui exerce aussi la profession de coiffeur, de pâtissier et d'aide à domicile ? C'est pourtant l'impression qui est donnée lorsque l'on candidate dans le seul but de se mentir à soi-même. Car, disons-le, lorsque l'on postule à toutes les offres possibles et inimaginables, mieux vaut ne rien faire. Non seulement l'on renvoie de soi une image peu enviable, mais qui plus est, on éprouve le sentiment d'avoir bien travaillé, ce qui est parfaitement faux.


Sachez ce que vous voulez, définissez vos objectifs et tenez-vous en à ce que vous avez décidé. Misez sur la qualité de votre candidature et la manière de présenter celle-ci (nous développerons des accroches tout au long de ce blog) plutôt que sur un illusoire effet de volume. Envoyer en masse un nombre incalculable de candidatures non qualifiées (si si ça existe !) équivaut à jeter à la mer une multitude de lignes de pêche sans avoir placé d'appâts... L'effet est certes impressionnant mais le résultat sera au moins tout aussi décevant. Et ne vous plaignez pas de ne pas recevoir de réponse des recruteurs. Avez-vous seulement lu leurs annonces, vous ? Alors ne les critiquez pas s'ils ne lisent pas votre CV.


Pour autant, il ne s'agit pas non plus de faire preuve, à l'extrême inverse, d'un rigorisme fanatique quant à vos choix. Comme toujours, le mesure l'emporte sur les solutions radicales, certes confortables, mais souvent désastreuses.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page